Actualites/BrevesEconomieInternational

Macky Sall en Russie: Poutine assure avoir entendu la voix de l’Afrique

Le Président sénégalais, Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine (UA), a rencontré ce vendredi 3 juin 2022, le maître du Kremlin dans son fief de Sotchi, au bord de la mère noire.Macky Sall , qui était accompagné du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat est allé porté de la voix du continent noir frappé de plein fouet par les conséquences de la guerre engagée depuis plus de trois mois maintenant par la Russie contre l’Ukraine. Ce conflit a bloqué les circuits d’approvisionnement de produits stratégiques dont les hydrocarbures, le blé et l’engrais. Des produits pour lesquels la Russie et l’Ukraine font offices de gros producteurs mondiaux. Si aucune partie du globe n’est épargnée par la hausse des prix des matières premières, les économies faibles comme celles africaines sont durement touchées. A titre d’exemple,le continent importe 44% sa consommation de blé de Russie et d’Ukraine.C’est donc pour désserer le goulot d’étranglement qui fait peser des menaces de famines sur le continent , que Macky Sall s’est rendu en Russie où il entendait également plaider pour la paix.A l’issue de sa rencontre de 3h avec Vladimir Poutine, le président sénégalais s’est montré plutôt optimiste : « Nous sortons d’ici très rassurés et très heureux de nos échanges », a-t-il déclaré aux journalistes , précisant avoir trouvé le président russe « engagé et conscient que la crise et les sanctions créent de sérieux problèmes aux économies faibles, comme les économies africaines ».« Le Président Poutine nous a exprimé sa disponibilité à faciliter l’exportation des céréales ukrainiennes.La Russie est prête à assurer l’exportation de son blé et de son engrais. J’appelle tous les partenaires à lever les sanctions sur le blé et l’engrais»,a également écrit sur Twitter le missi dominici de l’UA .Difficile pour le moment de savoir si cet optimiste relève plutôt de propos diplomatiques où s’il s’agit de réelles avancées. Et que vaut réellement la promesse de Vladimir Poutine, lui, qui dans cette guerre qu’il a engagé le 24 février dernier, fait face aux multiples sanctions logistiques et financières des États Unis et de l’Union européenne ?

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page