Actualites/BrevesPolitique

Crise au CDP: Les acteurs à la recherche d’une solution chez Blaise Compaoré

Longtemps divisé par une crise interne après les élections de 2015, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) est toujours à la recherche des solutions pour une sortie de crise. Pour aplanir les divergences et enterrer définitivement la hache de guerre au sein de parti divisé en deux clans, l’aile futuriste de Eddie Komboïgo et l’aile historique de Achille Tapsoba, le président d’honneur du parti, Blaise Compaoré, a initié une rencontre avec quelques acteurs majeurs du parti en terre ivoirienne en fin mai.

Au cours de ce conclave au bord de la lagune Ebrié, les convives de l’ancien président burkinabè étaient Mélégué Traoré ; Apollinaire Soungalo Ouattara, (deux anciens Présidents de l’Assemblée nationale sous Blaise Compaoré), Bédouma Alain Yoda (ancien ministre d’État) ; Hamed Yago ; Achille Marie Joseph Tapsoba ; Salifou Sawadogo ; Salif Lamoussa Kaboré; René Émile Kaboré ; Eddie Komboigo et Aboubacar Sannon.

A cette rencontre,il a été question d’exposer la situation du parti depuis 2015. La question de l’envoie des lettres ‘’intempestives’’ de Blaise Compaoré au parti pour tenter de désamorcer la crise a été l’un des points essentiels de ce conseil.
Ces multiples lettres avaient amené le Bureau Politique National (BPN) et le congrès à annuler l’essentiel des prérogatives du président d’honneur.
Après avoir épuré cette question, des propositions ont été faites dans le sens de ramener la sérénité au sein de l’ancien parti de l’épi et de la daba. A cet effet, il ressort que l’aile historique propose un nouveau congrès auquel Eddie Komboïgo, président actuel ne devrait pas, selon les tenants de ce courant, se présenter.
Cependant, l’aile futuriste dirigée par le président du CDP a rejeté la proposition. Il propose quant à lui qu’un nouveau congrès soit d’abord accepté au niveau du Bureau politique national du CDP. D’après nos sources Blaise Compaoré n’a pas tranché , promettant de continuer les concertations. Selon nos informations, l’ancien président a tenu à associer des personnalités neutres dans la guerre intestine du moment.
En rappel, Achile Tapsoba et six autres vice-présidents avaient été suspendus de leurs fonctions au congrès de décembre 2021.

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page