Culture

Culture sénoufo: La journée culturelle fait son come-back

«Identité culturelle sénoufo et modernité: défis et perspectives». C’est sous ce thème que s’est tenu la 6e édition de la journée culturelle sénoufo ce samedi 4 juin 2022 à la Maison des jeunes de la mairie centrale de Ouagadougou.

Après 2014, la journée culturelle des sénoufo est de retour. Signe que cette rencontre communautaire a manqué au peuple sénoufo, ils ont manifesté leur joie pour cette reprise à travers une grande mobilisation. Le colonel Lona Charles Ouattara, parrain de l’activité et le traditionaliste, Konomba Traoré, ont réveillé le public à travers quelques pas de danse au rythme de la musique balafoniste de leur terroir sénoufo.

L’objectif de cette activité, selon le président du comité d’organisation, Seydou Traoré, est de promouvoir la culture sénoufo au Burkina Faso. «Cet événement est une opportunité pour nous Sénoufo, de nous rencontrer périodiquement en vue de renforcer les liens de solidarité et de promouvoir la culture», a-t-il confié. L’ancien président de l’Assemblée nationale et ambassadeur, Mélégué Traoré, conférencier du jour, a salué le retour de l’initiative. Comme préalable à sa communication, Mélégué Traoré a laissé entendre que le Sénoufo est caractérisé par le travail. Les Sénoufo pour lui représentent six millions de personnes en Afrique et sont dans des pays comme le Burkina Faso, la Côte d’ivoire, le Togo et Ghana. « Les Sénoufo sont un peu partout » a-t-il ajouté.

Dans sa communication, le conférencier a indiqué que les défis sont nombreux. « Le sénoufo doit rester lui-même et fier de l’être. Il doit aussi se fonder sur son histoire et son identité » a-t-il évoqué en termes de défis. Pour garder cette fierté ethnique, il propose douze perspectives. Il s’agit entre autres, de la reconstitution d’une mémoire à travers des travaux de recherches ; la sauvegarde de la culture ; la cohabitation avec les autres communautés ; l’organisation des festivals sénoufo ; un colloque des écrivains sénoufo ; la création d’un système de communication électronique.

A ses côtés, le parrain de cette activité, le colonel Lona Charles Ouattara, a félicité le comité d’organisation pour avoir tenu le pari de l’organisation. Après avoir souligné la pertinence du thème, il a rassuré ses filleuls de la disponibilité de sa «génération à accompagner les jeunes pour le retour aux sources». Il les a encouragés à poursuivre l’initiative afin de promouvoir la culture sénoufo. Car dit-il, celui qui dort sur la natte de son voisin, dort par terre.

En plus de la conférence, il y a eu aussi des animations musicales du terroir Sénoufo. La première édition a eu lieu en 2009.

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page