Politique

Burkina Faso : L’Assemblée législative de transition entérine la création du Conseil d’orientation et de suivi de la transition

Le dernier organe de la Transition est en passe d’être mis en place. Les députés de la Transition, en séance plénière, ont approuvé la loi organique de 30 articles qui définit les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement du Conseil d’orientation et de suivi de la Transition (COST). C’était le jeudi 9 juin 2022. Sur les 68 votants, 65 députés ont voté pour, 2 se sont abstenus.

Le COST est un organe dont la mise en place entraînera la dissolution du MPSR selon la charte de la Transition. Il aura 40 membres désignés par le président de la transition, Paul-Henri Damiba, par ailleurs président du directoire du COST. « Nous pensons qu’il est une bonne chose que les valeurs de la Transition soient conservées après la transition », a indiqué le ministre de la Justice, chargé des Relations avec les Institutions, Barthélémy Kéré. Par cette déclaration, le ministre justifiait pourquoi le texte prévoit la désignation d’un Secrétaire permanent du COST qui, nommé par décret présidentiel, aura un mandat qui va courir jusqu’à six mois après la fin de la Transition.Le député Pascal Zaïda est le seul à avoir voté contre. « Cette loi n’est pas d’intérêt national » s’est-il expliqué car, pour lui, le Burkina a d’autres priorités que la mise en place de ce Conseil d’orientation.

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page