Actualites/BrevesEditorial

Drame mine de Perkoa : Un cafouillage qui n’honore pas la mémoire des disparus

Depuis le 16 avril 2022, tout le Burkina était suspendu aux opérations de sauvetage pour tenter de retrouver les 8 mineurs bloqués dans les galeries inondées, suite à une pluie diluvienne qui s’est abattue sur la mine de zinc de Perkoa.

Après que les sauveteurs ont atteint la 2e chambre de refuge qui s’est révélée vide, pas grand-monde espérait que les 8 infortunés, six Burkinabè, un Zambien et un Tanzanien, allaient être retrouvés vivants.Effectivement, les mauvaises nouvelles se sont enchaînées au fur et à mesure que les sauveteurs avançaient dans le ventre de la terre.

Le 24 mai, 4 corps ont été découverts, puis 2 autres 4 jours plus tard.

Hier, mercredi 8 juin 2022, l’on a assisté à un cafouillage sur le sort des deux derniers corps. Au sortir du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo, a annoncé la découverte d’un 7e corps. A la grande surprise générale, à peine quelques minutes plus tard, le Service d’information du gouvernement ( SIG) annonce la découverte, non pas d’un corps, mais de deux corps et la fin des opérations de sauvetage. Une information que se sont empressés bien sûr de relayer les médias.

Nouveau rebondissement à l’heure qui a suivi, dans un autre communiqué, le SIG affirme avoir été trompé par les responsables de la mine: c’est bien un seul corps qui a été découvert au cours de la journée et les opérations de recherches se poursuivaient pour tenter de retrouver la 8e victime du drame.

Pour un embrouillamini, c’en est vraiment un, et on n’a du mal à s’imaginer comment cela peut arriver pour une affaire aussi grave que le drame de Perkoa qui mobilise jusqu’au sommet de l’Etat. Et que dire des familles de victimes qui attendent sûrement les corps de leurs proches pour accomplir leur deuil!

En tout état de cause, cette affaire de cadavre imaginaire vient jeter un doute sur la manière dont le drame de Perkoa a été géré à la fois par la mine et le gouvernement.

Il faut du reste espérer qu’après la fin des opérations de sauvetage toute la lumière sera faite sur les causes du drame et que les leçons seront tirées pour que plus jamais ce genre d’accident ne survienne au Burkina.

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page