Actualites/BrevesSports -Loisirs

Team manager des Etalons : Aristide Bancé rend sa démission

Aristide Bancé a fini par jeter l’éponge. Dans un message posté dans la nuit du 10 au 11 juin sur les réseaux sociaux, l’ancien international burkinabè a annoncé sa démission de son poste de Team manager de l’équipe nationale.Un poste qu’il occupait depuis septembre 2021. Aristide Bancé était en conflit ouvert avec plusieurs cadres de l’équipe qui lui reprocheraient notamment d’outrepasser son rôle et d’être là « taupe » du président de la fédération, Lazare Banssé, qui se trouve être son grand frère.Nous vous proposons l’intégralité de sa publication.

J’AI DÉCIDÉ DE RENDRE MA DÉMISSION A LA FÉDÉRATION BURKINABÈ DE FOOTBALL

J’avais pour credo de travailler à la discipline au sein des Étalons, pour des résultats efficients de notre équipe nationale et la valorisation de notre drapeau. Vous m’avez vu jouer. Vous savez que je n’ai jamais triché sur le terrain. Autant, je n’ai pas changé de posture en tant qu’encadreur. Mais aujourd’hui encore, il me revient à l’esprit la sortie de certains joueurs avec à leur tête, leur porte-parole réclamant mon départ. Après tout ce temps, j’ai réfléchi, personnellement, et ai trouvé sage de souscrire à leur volonté. Sinon, comment pourrions-nous travailler dans un esprit d’inimitié ? Avec en sus ces atmosphères délétères créés au sein de la fédération de football.

Au moment où je publie ce texte, je rends solennellement ma démission au sein de la Fédération Burkinabè De Football, et cela, sans avoir averti au préalable mon grand-frère président de la FBF. Il me semble qu’on nous reproche notre proximité filiale. Comme si Aristide Bancé que je suis était un intrus, un parvenu, un moins que rien qu’on a ramassé dans la rue pour lui faire des faveurs imméritées. Ce n’est pas de ma faute, le coup du destin. Il y a eu des TM avant moi, et je ne suis même pas arrivé à cette responsabilité par le biais de mon frère, mais sous suggestion d’autres personnalités. J’ai un parcours, après tout, et je ne supporte pas qu’il soit minimisé à ce point, aussi aveuglément, aussi irraisonnablement ! J’ai même lu des commentaires où l’on affirme que je serais accroché à mon salaire de T.M, salaire qualifié de juteux par certains, et qui m’a arraché des rires en sourdine.

Bref. Je souhaite bon vent aux Étalons avec le vœu qu’ils nous gratifient d’excellentes performances. Mes remerciements à ceux qui ont eux confiance en moi, c’est juste une parenthèse qui se ferme.

Rendez vous en Côte d’Ivoire 2023 ❤️👌Aristide Bancé

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page