Actualites/BrevesEconomie

Lutte antiacridienne: La FAO offre du matériel au Burkina

L’Organisation des Nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a remis des équipements de lutte antiacridienne au ministère de l’Agriculture le lundi 27 juin 2022 à Ouagadougou.

C’est un paradoxe burkinabè :plus de 80 % de la population pratiquent l’agriculture mais la production peine à nourrir l’ensemble des Burkinabè à cause des rendements très faibles. Si cela est lié d’une part à la faible pluviométrie et aux techniques archaïques pratiquées par les paysans d’autre part, il ne faut pas oublier les chocs exogènes dont le péril acridien qui affecte chaque année l’agriculture burkinabè. C’est au regard de cette situation que la FAO s’est engagée au côté du ministère de l’Agriculture, des Ressources animales et halieutiques pour lutter contre le phénomène des attaques acridiennes dans les champs. L’organisation onusienne a offert des équipements antiacridiens aux services de protection des végétaux pour contrer le fléau. Ce sont entre autres des équipements pour la communication (téléphones satellitaires, GPS, boussoles), du matériel pour des observations scientifiques (Anémomètre, compteurs à main, Thermo hygromètre, loupe), du matériel de campement (groupe électrogène, glacière portable, tente individuelle en tissu), du matériel de protection et un véhicule double cabine qui ont été mis à la disposition du département de l’agriculture. D’une valeur estimée à près de 167 millions de FCFA, ce matériel est adapté aux réalités du terrain selon le représentant de la FAO au Burkina Faso, Dauda Sau. A l’écouter, ce don est le fruit d’un partenariat fructueux entre la FAO, le Royaume-Uni et la Corée du Sud qui luttent contre les ennemis des cultures et pour l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Le ministre en charge de l’Agriculture, Innocent Kiba, a salué l’engagement de la FAO et ses partenaires qui accompagnent les efforts du gouvernement burkinabè pour l’atteinte de la sécurité alimentaire. Il a par ailleurs réaffirmé la disponibilité du ministère en charge de l’agriculture à appuyer les producteurs par la mise à disposition des moyens de production et l’appui-conseil permanent pour l’amélioration de la production et la productivité agricole au Burkina.

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page