Actualites/BrevesPolitique

Réduction du train de vie de l’Etat : Le Premier ministre décide de la suspension des achats de véhicules sur le budget 2022

(Ouagadougou, le 1er juillet 2022). Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, conformément aux orientations du Président du Faso, a pris des mesures concrètes visant à réduire le train de vie de l’Etat, pour consacrer davantage les efforts du gouvernement vers les priorités du moment, en l’occurrence la lutte contre l’insécurité.
C’est ainsi que dans une circulaire datée du 30 juin 2022, adressée à tous les membres du gouvernement et aux présidents d’institutions, le chef du Gouvernement a décidé de suspendre les achats de véhicules sur les ressources budgétaires 2022 de l’Etat et de ses démembrements, jusqu’à nouvel ordre, à l’exception des départements ministériels nouvellement créés, et de ceux en charge de la Défense, de la Sécurité et de l’Action humanitaire.
Cette suspension s’applique également aux Sociétés d’Etat, aux Etablissements publics de l’Etat (EPE) et aux Collectivités territoriales (délégations spéciales des communes et des régions).

Toutefois, il est prévu des dérogations, après avis du Ministre en charge des finances et une autorisation expresse du Premier Ministre.
Albert Ouédraogo dit attacher du prix à l’exécution de cette mesure qui va permettre au gouvernement, à travers le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective, de réaffecter ces ressources, pour renforcer les secteurs prioritaires de la Défense, de la Sécurité et de l’Action humanitaire. 

Cette décision s’ajoute à une autre en faveur d’une utilisation rationnelle du matériel roulant de l’Etat. En effet, le 21 juin 2022, dans une lettre adressée au ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective, le Premier Ministre a invité ce dernier à organiser régulièrement et de façon inopinée, des opérations de contrôle sur l’utilisation des véhicules de l’Etat.
C’est dans la même dynamique qu’après son installation, Albert Ouédraogo a émis courant avril 2022, une circulaire, pour encadrer les voyages à l’extérieur des membres du gouvernement.  

Ce sont autant de mesures et bien d’autres à venir, qui témoignent de la volonté du Gouvernement de Transition, de promouvoir une nouvelle gouvernance vertueuse, soucieuse du bien commun et de la gestion rationnelle des ressources publiques dans l’œuvre de refondation de l’Etat du Burkina.

DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page