Actualites/BrevesEconomie

Assemblée générale des EPE : Des recommandations pour une meilleure gouvernance

La clôture de la 23e session de l’Assemblée générale (AG) des Etablissements publics de l’Etat (EPE) est intervenue ce jeudi 21 juillet 2022 dans l’après-midi, sous la présidence déléguée du Premier ministre, Albert Ouédraogo. Les participants ont formulé à l’occasion, quatre (04) résolutions et cinq (05) recommandations, pour une meilleure gouvernance des établissements publics, en lien avec le thème retenu cette année.Au terme de cette rencontre qui a fait le point du fonctionnement de 105 établissements publics de l’Etat, le chef du gouvernement, Albert Ouédraogo, a réaffirmé sa satisfaction. Il a ainsi adressé, au nom du Président du Faso, ses vives félicitations et encouragements à l’ensemble des travailleurs et aux dirigeants de ces établissements qui, malgré le contexte difficile, ont vu leurs recettes progresser d’un peu plus de 16% en 2021.Des difficultés ont toutefois été relevées au niveau de certains établissements, et des résolutions et recommandations ont été formulées pour y faire face. Afin de renforcer le contrôle interne et en prélude à la dématérialisation des services, thème de la session, il a été recommandé la mise en place des outils de gestion, notamment l’organigramme, les manuels de procédures, la cartographie des risques, le plan de continuité des activités. Pour les EPE déficitaires, il a été recommandé un plan de redressement dans un délai d’un (01) mois, afin qu’ils puissent présenter à la prochaine session, un bilan positif. D’autres recommandations ont concerné l’apurement des dettes des EPE et la prise en charge des acteurs non étatiques qui participent à leurs activités.Concernant le déroulement des travaux, le Premier ministre a traduit également sa satisfaction, quant à la participation constante et la pertinence des contributions des participants. Face aux nombreuses difficultés et aux défis complexes, Albert Ouédraogo a invité à plus de bravoure, de sacrifice et de combativité, pour sortir la population de la pauvreté et assurer un développement durable. Pour ce faire, chacun doit être, selon lui, le vecteur dans la mise en œuvre de la feuille de route de la Transition, notamment en son troisième axe stratégique, à savoir refonder l’Etat et améliorer la gouvernance. « Les citoyens exigent à tous les niveaux, un changement de comportement, une gouvernance plus vertueuse de nos structures respectives, tournée vers la quête permanente de l’intérêt général », a rappelé le chef du gouvernement. C’est pourquoi, il a exhorté les responsables des EPE, à accélérer les actions engagées pour la mise en place et la consolidation des outils de bonne gouvernance au sein de leurs établissements. « Notre mission est de construire un Burkina Faso de prospérité, où il fait bon vivre pour tous les citoyens actuels et pour les générations futures, à travers des services publics de qualité et accessibles à tous, et en particulier aux couches les plus vulnérables de notre société », a-t-il expliqué.

DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page