Actualites/BrevesEconomie

Assemblée générale des Etablissements publics de l’Etat : La gestion de 105 structures passée au peigne fin

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé ce jeudi 21 juillet 2022 à Ouagadougou, la cérémonie d’ouverture de la 23e session de l’Assemblée Générale des Etablissements Publics de l’Etat (EPE). Il s’agira d’examiner au cours de cette rencontre, les rapports de gestion des Conseils d’Administration et les états financiers de l’exercice 2021, de 105 établissements publics, toutes catégories confondues.

L’Assemblée Générale des EPE est un cadre annuel, au cours duquel les responsables de ces structures rendent compte de leur gestion à l’Etat. Elle constitue un cadre d’échanges constructifs sur les bonnes pratiques en matière de gouvernance. Elle offre en outre, l’occasion d’évaluer les performances réalisées par les établissements publics de l’Etat et de formuler des orientations en rapport avec leurs missions de service public et les priorités de la politique gouvernementale.
C’est ainsi que ce jeudi 21 juillet 2022, les présidents des Conseils d’Administration et les Directeurs généraux des 105 EPE que compte notre pays, se sont réunis, dans le but de sacrifier à ce devoir de redevabilité.
De la présentation des états financiers de l’exercice 2021 de ces établissements publics à l’ouverture des travaux, on retient que le montant total des recettes engrangées, s’élève à 276 milliards 385 millions de FCFA, contre 267 milliards 496 millions de FCFA en 2020, et 220 milliards 374 millions de FCFA en 2019, soit une hausse de 16,34% entre 2020 et 2021.
Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, s’est dit satisfait des résultats atteints par les 105 EPE, surtout dans un contexte sécuritaire et sanitaire difficile, qui a eu des répercussions sur l’activité économique. Il a salué la mise en œuvre effective de la quasi-totalité des résolutions et des recommandations issues de la 22e session de l’AG des EPE.
Il a souhaité que les discussions permettent, de trouver des solutions durables aux difficultés que rencontrent les établissements publics, et de définir de nouvelles orientations tendant à toujours assurer une gestion saine, efficace et efficiente de ces structures.
La 23e Assemblée générale des EPE s’est tenue autour du thème « Contrôle interne et dématérialisation des services dans les Etablissements Publics de l’Etat : état des lieux et perspectives ». De l’avis du chef du Gouvernement, le choix de ce thème se justifie par le fait que depuis quelques années, la transformation digitale est au cœur de la gestion des finances publiques, à travers un processus de dématérialisation. « La dématérialisation des processus répond à des besoins de simplification des procédures, de rationalisation des moyens et constitue un levier incontournable afin d’améliorer la qualité des services publics et la transparence de l’Administration », a-t-il expliqué.
Pour le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Célestin Santéré Sanon, les EPE s’inscrivent dans la dynamique de la bonne gestion des finances publiques. En effet, il dit avoir noté des efforts dans la mobilisation des recettes, qui ont évolué en moyenne autour de 7%. Il en est de même pour la maîtrise des charges, avec environ 3% de régression.

DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page