Actualites/BrevesTerrorisme

Audience avec l’ambassadeur de France : Luc HALLADE regrette ses propos tenus sur la crise sécuritaire au Burkina Faso lors d’une audition du Groupe d’amitié France-Afrique de l’Ouest

(Ouagadougou, 21 juillet 2022)
Le ministre délégué chargé de la Coopération Régionale a reçu en audience l’ambassadeur de France dans la soirée du jeudi 21 juillet 2022.

Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a signifié clairement à l’ambassadeur de France que le Burkina Faso ne partage pas ses propos tenus lors d’une audition du groupe d’amitié France – Afrique de l’Ouest, le 5 juillet dernier.

En effet, S.E Monsieur Luc HALLADE a qualifié la situation sécuritaire au Burkina Faso de guerre civile et a minimisé les efforts des Forces de défense et de sécurité burkinabè dans la lutte contre le terrorisme.
Ces déclarations sont inacceptables selon le ministre TRAORE qui a indiqué à l’ambassadeur que le terrorisme est un problème complexe et sous régional, il ne peut être réduit en ces termes : « une partie de la population se rebelle contre l’État et cherche à le renverser ».

Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a ajouté que le Burkina Faso ne s’accommode donc pas de cette analyse erronée et empreinte de jugements de valeurs sur la situation sécuritaire.
S.E Monsieur Luc HALLADE en réponse a reconnu que c’est une faute de sa part, il conçoit que ses propos puissent heurter les sensibilités et dit regretter sincèrement.

Pour la suite de la collaboration entre les deux pays, Son Excellence Monsieur Karamoko Jean Marie TRAORE a invité l’ambassadeur de France à plus d’objectivité et de retenue, il lui a également signifié qu’une note de protestation lui sera transmise.

DCRP/MAECR-BE

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page