Actualites/BrevesTerrorisme

Mystérieuse piste d’atterrissage au Burkina : Il n’en est rien selon le COTN

Le commandant du Commandement des opérations du théâtre national (COTN) le Lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni était face à la presse ce 29 juillet 2022. Il s’est montré optimiste sur la suite de la lutte contre le terrorisme avec l’acquisition de nouveaux équipements au profit des Forces de défense et de sécurité (FDS).

A entendre le lieutenant-colonel Bamouni, les actions de ciblage des principaux chefs terroristes se poursuivent avec les services de renseignements. Plusieurs d’entre eux ayant été déjà neutralisés au cours d’opérations armées.

Abordant la question de la mystérieuse piste d’atterrissage dont a parlé le correspondant de l’AFP et de RFI au Mali, Serge Daniel,le COTN est formel:  » Il n’y a pas de piste d’atterrissage caché au Burkina à ce stade des investigations ». Cependant, il informe que des infrastructures militaires sont en cours de construction dans le cadre de l’acquisition prochaine de nouveaux équipements.«De gros efforts ont été consentis par l’État pour renforcer l’équipement des forces de défense et de sécurité. Des capacités du niveau stratégique et tactique sont en cours d’acquisition. Sans rentrer dans les détails, nous pensons que ces acquisitions permettront pour les unes de renforcer les capacités déjà existantes, et pour les autres d’agrandir le champ des possibilités sur le plan opérationnel et stratégique », a-t-il indiqué.

En ce qui concerne l’interdiction faite aux populations de vivre ou mener des activités dans des zones d’intérêt militaire, l’officier a informé queles deux semaines imparties pour libérer ces zones sont désormais expirés. « Des messages radios en langues locales ont été diffusés dans les zones concernées pour expliquer aux populations les implications de ces mesures ainsi que les différentes conduites à tenir. Il n’y a pas eu de difficulté majeure constatées car, comme nous l’avions envisagé, ces zones abritaient peu de populations civiles. Désormais toute personne qui se trouverait dans l’une de ces zones définies sera considérée comme hostile.

« Sur la coopération militaire avec la Russie, le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni a souligné qu’elle a toujours existé, que ce soit dans le domaine de la formation ou de l’acquisition de matériel.

Le principal conférencier avait à ses côtés, la ministre du Genre et de la Famille, Salimata Nebié. Elle entendait alerter sur la présence de femmes dans les groupes terroristes «Il nous revient de façon récurrente que des femmes participent de plus en plus aux actions terroristes aux côtés des hommes. En effet, l’on observe qu’elles sont actives sur tout le spectre des activités terroristes : elles participent à la génération de combattants terroristes, au renseignement sur les activités des FDS, au soutien logistique des groupes armés terroristes, et enfin à l’action armée lors des attaques. » Et la ministre d’appeler ses  » sœurs qui ont rejoint ou encouragent les groupes armés à privilégier la voie qui conduit à la paix et à déposer les armes, car aucun enseignement n’encourage une femme à ôter sans discernement, la vie de son semblable « 

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page