Actualites/BrevesEconomieSocietéTerrorisme

Axe Ouaga-Kaya-Dori : Gouvernement et PTF engagés pour le retour de la sécurité !

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé ce jeudi 11 août 2022, la rencontre de validation du plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori (OKD). C’est un plan de plus de 200 milliards de FCFA qui permettra de sécuriser rapidement cet axe et les localités environnantes, afin d’apporter la quiétude et le développement aux populations. Pour boucler ce budget, le gouvernement peut compter sur ses partenaires techniques et financiers qui sont déterminés à l’accompagner.

Le chef du gouvernement a instruit les ministres concernés et les partenaires à aller rapidement pour l’opérationnalisation du plan, selon le porte-parole du gouvernement, Lionel Bilgo. « L’engagement des PTF était très important et nous avons pu comprendre aujourd’hui qu’ils sont très déterminés à soutenir ce plan », a-t-il indiqué à la fin de la rencontre. Pour Lionel Bilgo, quand on parle de sécurisation, il s’agit d’opérations militaires pour garantir une meilleure sécurisation de l’axe et permettre aux populations, de pouvoir vaquer à leurs occupations.
Ces localités ont été désertées non seulement par les populations, mais aussi par les services de l’Etat. Les services sociaux de base n’y sont plus. Pour le gouvernement, il faut ramener l’Etat dans ces localités. « Il s’agit de rendre le tronçon viable et permettre aux Burkinabè d’y circuler », a précisé le porte-parole du gouvernement.
Les partenaires techniques et financiers (PTF), notamment membres de la Coalition pour le Sahel, se réjouissent de la tenue de cette rencontre qui leur permet d’écouter le gouvernement sur la mise à jour du plan stratégique de résilience et de stabilisation de l’axe OKD. « On est très heureux que le gouvernement actuel ait repris cette priorité et actualisé les actions à entreprendre », a dit Karsten Mecklenburg, chargé d’affaires à la délégation de l’Union européenne et porte-parole de la délégation. Pour lui, les PTF ont décidé de s’engager auprès du gouvernement, parce qu’il s’agit d’un axe stratégique. « C’est important de récupérer le terrain et faire revenir les populations, les services de bases », a-t-il indiqué.
Selon le porte-parole du gouvernement, le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a salué l’engagement des PTF et reconnu les efforts qui ont déjà été fournis dans l’accompagnement de notre pays. Le gouvernement a, par ailleurs, plaidé pour que l’axe Kongoussi-Djibo aussi soit ajouté à ce plan.
Il faut rappeler que le plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori a été élaboré dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route du plan de la Coalition pour le Sahel 2021-2024. Cette feuille de route s’articule autour de quatre piliers, à savoir le renforcement de la sécurité et de la présence de l’Etat, l’optimisation de la gestion des urgences humanitaires, l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base, et la reconstruction des bases de la résilience.
Le plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori est d’un coût d’environ 200 milliards de FCFA. Il sera financé par le Gouvernement, avec l’appui de ses partenaires.

DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page