Actualites/BrevesEconomie

Conduite de la Transition: Le Synacomb demande aux Burkinabè de se donner la main pour bâtir le pays

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a reçu ce vendredi 12 août 2022, une délégation du Syndicat national des Commerçants du Burkina (SYNACOMB). Elle était conduite par son secrétaire général, Roch Donatien Nagalo. Celui-ci a confié que le syndicat est venu soumettre les préoccupations de ses membres, mais aussi soutenir la Transition. Pour ces commerçants, il faut produire localement pour avoir des produits moins chers.

« Considérant la situation socioéconomique et politique de notre pays. Considérant qu’à chaque situation les acteurs de l’économie payent le lourd tribut. Considérant les difficultés que vivent les acteurs de l’économie, nous avons jugé nécessaire de venir rencontrer le Premier ministre, pour lui soumettre nos préoccupations et des recommandations ». C’est par ces mots que le secrétaire général du Synacomb a abordé les journalistes pour donner la substance de leurs échanges avec le Premier ministre.

Roch Donatien Nagalo a aussi précisé que sa délégation est venue apporter son soutien à la transition et demander à tous les Burkinabè qui veulent bâtir, d’apporter des solutions, parce que la transition n’est là que pour deux ans. « Aujourd’hui, si le Burkina Faso tombe encore sous le coup des problèmes, c’est encore l’économie qui va payer le lourd tribut. C’est pourquoi, nous invitons l’ensemble des commerçants, de nos membres, des OSC, des partis politiques, à savoir raison garder, pour l’intérêt supérieur de la nation, pour soutenir et conduire cette transition pour une refondation d’un Burkina meilleur », a expliqué M. Nagalo.

Pour le SG du Synacomb, tous les gouvernants ont commis des erreurs, et l’erreur est humaine. « Corrigeons les erreurs ! Faisons des propositions pour l’amour de la patrie. Que tous les Burkinabè se donnent la main pour bâtir », a-t-il lancé.
Au sujet des préoccupations exposées au chef du gouvernement, il y a la question de l’insécurité. « Sans sécurité, il n’y a pas d’affaire ! » Telle est la conviction du Synacomb. C’est pourquoi, il demande au gouvernement, de travailler à restaurer la quiétude.

Concernant l’économie, le syndicat dit avoir demandé l’organisation du secteur. « Une économie durable se bâtit à partir des villages. Nous proposons une organisation de sorte que depuis les villages jusqu’en ville, les acteurs du secteur agrosylvopastoral s’organisent, à travers une chaine des valeurs pour une économie prospère pour tous », a expliqué Roch Donatien Nagalo.

La vie chère a également été au centre des échanges. Pour le SG du Synacomb, l’humanité traverse une crise, et tous les produits importés son chers. « On ne peut pas importer cher et vendre moins cher. Et la solution, c’est que l’Etat nous accompagne à développer l’économie locale, à créer de la richesse localement et à produire localement, pour permettre à la population d’avoir des produits moins chers », a-t-il proposé.

DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page