Actualites/BrevesSocietéTerrorisme

Recherche de la paix et de la cohésion sociale : Le Premier ministre appelle les leaders religieux du Grand Ouest à jouer pleinement leur rôle

Le Premier ministre, Albert Ouédraogo, a séjourné ce jeudi 8 septembre 2022 à Bobo-Dioulasso où il a présidé la cérémonie d’ouverture de la conférence régionale des leaders religieux de Grand Ouest du Burkina Faso. Cette rencontre, organisée par le ministère des affaires coutumières et religieuses, a pour objectif d’engager la concertation avec les leaders religieux de cette partie du pays, sur leur participation à l’édification d’un Burkina Faso de paix et de cohésion sociale. Albert Ouédraogo a émis le vœu qu’à l’issue des échanges, des voies et moyens soient trouvés, pour redonner à notre cher pays, son image de marque en matière de coexistence pacifique, de cohésion sociale et de paix.Après Ouagadougou le 25 août dernier, le ministère en charge des affaires religieuses et coutumières a mis le cap sur Bobo-Dioulasso, ce 8 septembre 2022, à la faveur de la conférence régionale des leaders religieux. Pour la cause, les communautés des régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest, ont fait le déplacement. Initiée par le Chef de l’Etat, cette rencontre se veut un cadre de partage et d’échange entre les différentes communautés religieuses et coutumières, en vue de susciter leur adhésion pleine et entière dans la recherche de la paix et de la cohésion, mises à rude épreuve depuis 2015. Le Premier ministre Albert Ouédraogo, tout en rappelant aux 1500 participants la gravité de situation nationale, caractérisée par l’extrémisme violent et la montée de la radicalisation, les a invités à prendre conscience de leur rôle et de leur place, pour inverser la tendance. « Aujourd’hui plus que jamais, dira le Chef de l’Exécutif, les Burkinabè doivent taire leurs divergences et unir leurs forces, pour contenir l’expansion de ces phénomènes qui compromettent dangereusement l’existence de notre Nation ». Ce même appel est lancé par le chef de canton de Bobo-Dioulasso, chef suprême des Bobo Mandaré, ainsi que le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, et le président du Cadre de concertation des opérateurs économiques de la région qui a facilité l’organisation de la présente rencontre.Pour Alassane Siénou, président dudit Cadre, les autorités ont bien vu en organisant une telle activité, car « l’heure est venue de se parler et échanger autour de la paix et de la cohésion sociale », facteurs essentiels dans tout processus de développement. Même sentiment du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, le colonel Moussa Diallo pour qui les messages véhiculés par les leaders coutumiers et religieux, doivent être encadrés et résolument orientés vers des objectifs de paix et de cohésion sociale. Les participants à la conférence régionale des leaders religieux à Bobo-Dioulasso auront droit à deux communications. Elles porteront respectivement sur les rôles préventifs et les bonnes pratiques des légitimités religieuses et sur le dialogue inter religieux comme une des solutions efficaces pour faire face à la radicalisation et à l’extrémisme violent. Quant au panel, il portera sur les discours et pratiques alternatifs pour contrer la radicalisation et l’extrémisme violent dans notre pays. A noter que les représentants de toutes les communautés, à savoir les coutumiers, les catholiques, les musulmans et les protestants, constituent les panelistes. Ceci pour dire que c’est ensemble que les Burkinabè trouveront le chemin du retour de la paix et de la cohésion sociale qui est le voeu le plus cher du Président du Faso, Paul Henri Sandaogo Damiba. DCRP/Primature

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page