Uncategorized

Lutte contre la corruption et biens mal acquis au Burkina Faso : la transition sous l’égide du capitaine Ibrahim Traoré donne carte blanche à la justice et aux contrôleurs

La corruption et les biens mal acquis ont été un secteur qui a longtemps bénéficié d’une large impunité au Burkina Faso. Depuis après les tribunaux populaires de la révolution sous Thomas Sankara qui a passé en justice spéciale accélérée tous ceux qui ont été accusés de détournement de deniers publics, tous les régimes de gouvernement qui ont suivi ont vu s’accroître ce phénomène de corruption au plus haut sommet de l’Etat jusqu’à tous les moindres segments d’organisation de la société.

Aujourd’hui, dans le cadre du régime sous le magistère du capitaine Ibrahim Traoré, à l’occasion de son message de nouvel an 2023 à Solenzo, cette autre forme de lutte contre le terrorisme a constitué un objet de grande attention dans ledit discours. Le capitaine Ibrahim Traoré a notamment insisté sur l’importance à accorder à la bataille contre cette grande endémie de la gouvernance de l’Etat et a particulièrement donné carte blanche à la justice et aux contrôleurs pour s’y attaquer de façon sérieuse, rapide et efficace. https://l.kphx.net/s?d=2784611037860338842&extra=Q1RSWT1CRiZMTkc9ZnItRlI=&g=52f2378cb8972288e2c8c68b9dd91aa3 (De l’Appli Phoenix)

Salut! 👋
Ravi de vous retrouver.

Inscrivez-vous pour recevoir instantanément l'actualité national et international dans votre boîte de réception.

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page